Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Paris and the “New Lost Generation”

Résumé : Dans un article publié en 1961, James Baldwin employait l’expression « the New Lost Generation » pour qualifier la communauté afro-américaine qui vivait à Paris dans les années d’après-guerre. Parmi ces expatriés se trouvaient la plupart des grands romanciers de l'époque : James Baldwin bien sûr, mais aussi Richard Wright, William Gardner Smith et Chester Himes. Cet article se propose d’étudier la représentation que ces écrivains donnèrent de Paris dans leurs œuvres, de montrer les différentes distorsions qu’ils firent subir au mythe du « Gay Paree », en imitant ou en contrant une imago forgée par la tradition.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [11 references]  Display  Hide  Download

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01312668
Contributor : Crystel Pinçonnat <>
Submitted on : Monday, May 9, 2016 - 10:33:21 AM
Last modification on : Thursday, March 5, 2020 - 6:59:45 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, May 25, 2016 - 6:33:34 AM

File

Paris & the new lost générat...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-01312668, version 1

Collections

Citation

Crystel Pinçonnat. Paris and the “New Lost Generation”. French review, American Association of Teachers of French, 2000, 73 (6), pp.1065-1075. ⟨hal-01312668⟩

Share

Metrics

Record views

121

Files downloads

200