Paris and the “New Lost Generation” - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles French review Year : 2000

Paris and the “New Lost Generation”

(1)
1

Abstract

Dans un article publié en 1961, James Baldwin employait l’expression « the New Lost Generation » pour qualifier la communauté afro-américaine qui vivait à Paris dans les années d’après-guerre. Parmi ces expatriés se trouvaient la plupart des grands romanciers de l'époque : James Baldwin bien sûr, mais aussi Richard Wright, William Gardner Smith et Chester Himes. Cet article se propose d’étudier la représentation que ces écrivains donnèrent de Paris dans leurs œuvres, de montrer les différentes distorsions qu’ils firent subir au mythe du « Gay Paree », en imitant ou en contrant une imago forgée par la tradition.
Fichier principal
Vignette du fichier
Paris & the new lost génération.pdf (1.42 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01312668 , version 1 (09-05-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01312668 , version 1

Cite

Crystel Pinçonnat. Paris and the “New Lost Generation”. French review, 2000, 73 (6), pp.1065-1075. ⟨hal-01312668⟩

Collections

UNIV-AMU
52 View
137 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More