Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Invisible Man et la logique picaresque de la réversibilité

Résumé : Il s’agit, dans cet article, de confronter l’esthétique d’"Invisible Man" à l’idée selon laquelle le renversement est « le principe constructeur » (M. Molho) des récits picaresques espagnols. Ellison joue effectivement sur une série de renversements, qui révèlent la réalité du monde. Toutefois, là où dans les récits du Siècle d’Or, la réversibilité repose sur les effets trompeurs de l’illusion, dans Invisible Man, chaque principe peut aisément s’inverser, car il est fondamentalement habité par son contraire (songeons, dans l’épisode de l’usine, à la peinture au blanc si pur, paradoxalement obtenu par l’ajout de quelques gouttes d’une solution noire). Cette philosophie relève certes du gag, mais elle suggère cependant qu’à tout moment, chaque principe peut voir son contraire resurgir violemment.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01312692
Contributor : Crystel Pinçonnat <>
Submitted on : Monday, May 9, 2016 - 10:47:38 AM
Last modification on : Thursday, March 5, 2020 - 6:58:42 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, November 15, 2016 - 10:12:08 PM

File

BLI_Invisible Man OK.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01312692, version 1

Collections

Citation

Crystel Pinçonnat. Invisible Man et la logique picaresque de la réversibilité. Bulletin de Littérature Générale et Comparée, Société Française de Littérature Générale et Comparée, 2003, Échos picaresques dans le roman du XXe siècle ; Héroïsme et marginalité, 29, pp.107-157. ⟨hal-01312692⟩

Share

Metrics

Record views

146

Files downloads

214