Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Traduire la puissance du blanc. Du gothique dans "Native Son" de Richard Wright et "The Street" d’Ann Petry

Résumé : Pour analyser la façon dont est figurée la puissance de la "race" blanche, j’ai choisi de travailler sur deux œuvres majeures du « protest novel », roman contestataire développé à partir des années 40 aux États-Unis : "Native Son" ("Un Enfant du pays") de Richard Wright (1940) et un roman que l’on a souvent considéré comme étant de la même école , "The Street" d’Ann Petry (1946). Je tenterai de montrer comment ces romans, tout en adoptant une esthétique réaliste, développent en quelque sorte une vision à double fond. En deçà du discours réaliste qui se veut « parfaitement transparent », ils dessinent, comme dans une sous-couche, un univers régi par un autre code et un autre type de fonctionnement : un monde inspiré du roman noir d’inspiration gothique, qui enferme – symboliquement et effectivement – le protagoniste, et le pousse au meurtre. Ainsi, en deçà de l’appréhension déterministe du monde social qu’il construit, le romancier rend également perceptible, comme par un « effet de décollement », la vision du protagoniste, soit un regard qui défait le langage prétendument rationnel de la race pour donner à voir son contenu foncièrement fantasmatique. Qu’il soit plein de rancœur à l’égard du monde blanc, comme Bigger Thomas, le héros de "Native Son", ou habité par son rêve américain à l’image de Lutie Johnson chez A. Petry, le personnage filtre le monde par le biais de ses sensations et de ses représentations, et l’appréhende en conséquence. C’est cette vision en focalisation interne que le romancier tient à inscrire dans le récit, une vision qui rende perceptibles les forces agissantes – obscures et pourtant blanches – que perçoit le personnage. Tout l’art de l’écrivain consiste donc non seulement à dépeindre une réalité « binoculaire » – comme saisie depuis un double foyer – dont les images ne concorderaient pas exactement, mais également à dramatiser sa nature conflictuelle.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01390380
Contributor : Crystel Pinçonnat <>
Submitted on : Tuesday, November 1, 2016 - 8:18:30 PM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 3:11:01 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, March 14, 2017 - 5:22:03 PM

File

Pouvoir.Pinçonnat.définitif....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01390380, version 1

Collections

Citation

Crystel Pinçonnat. Traduire la puissance du blanc. Du gothique dans "Native Son" de Richard Wright et "The Street" d’Ann Petry. Anna Saignes; Agathe Salha. Du Grand Inquisiteur à Big Brother. Arts, science et politique, Classiques Garnier, pp.307-319 2013, 9-782812-413711. ⟨hal-01390380⟩

Share

Metrics

Record views

64

Files downloads

130