Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications

Des animaux ordinaires ou étrangers ? Territoires bovins entre Woolf et Deleuze

Résumé : Les animaux modernistes de Virginia Woolf ont influencé la philosophie animale de Deleuze et Guattari, comme ils l’attestent dans Mille Plateaux. Cet article se concentre sur la signification qu’ont ces références à l’esthéthique de Woolf pour la philosophie deuleuzienne, tout en se demandant comment nous pouvons mieux comprendre l’exploration woolfienne de l’animalité (surtout dans Between the Acts) en nous engageant de près dans le cadre conceptual de Deleuze (en particulier le « devenir animal » et la « dé » ou « re »-« territorialisation »). En traçant les incidences diverses de cet animal des plus domestiques — la vache — dans le travail des deux écrivains, l’article construit un argument autour du térritoire bovine partagée dans leurs écrits et des implications ontologiques et éthiques de celui-ci. Ainsi, il pose les jalons d’un territoire nouveau pour les études woolfiennes dans les champs des études animales at la philosophie contemporaine
Complete list of metadatas

Cited literature [4 references]  Display  Hide  Download

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01429981
Contributor : Nicolas Pierre Boileau <>
Submitted on : Monday, January 9, 2017 - 4:08:56 PM
Last modification on : Tuesday, December 11, 2018 - 10:54:31 AM
Long-term archiving on: : Monday, April 10, 2017 - 2:44:20 PM

File

ebc-2272.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Nicolas Pierre Boileau. Des animaux ordinaires ou étrangers ? Territoires bovins entre Woolf et Deleuze . 2015, ⟨10.4000/ebc.2272⟩. ⟨hal-01429981⟩

Share

Metrics

Record views

115

Files downloads

160