, On peut se demander pourquoi Cicéron, qui récusait par ailleurs le monisme des 47 Voir DL VII, 111. 48 Même image dans Cic. Off. I, 102. 49 Voir Stobée, II, pp.8-90

P. V. Voir-galien, SVF III, 462 = LS 65 J), pp.10-18

P. Galien and . Iv, , pp.2-5

. Cléanthe, mouvements désordonnés de l'âme résultant d'un jugement Sans pour autant rompre avec la doctrine de ses prédécesseurs, Chrysippe radicalisa cette définition en insistant sur l'identité entre passion et jugement. Sur le sens de cette évolution, voir INWOOD Brad, Ethics and Human Action in Early Stoicism, pp.1-4

S. Luciani, «. Amor, and . Libido-dans-les-tusculanes, Actes du xviie Congrès International de l'Association Guillaume Budé Textes réunis par Isabelle Boehm, Jean- Louis Ferrary et Sylvie Franchet d'Espèrey, dans L'homme et ses passions, pp.359-374, 2013.

«. Françoise and ». Homosexualité-et-idéologie-esclavagiste-chez-cicéron, Eros and the Wise 60 Cic. Off. I, 129 ; Rep. IV, pp.225-227

D. Voir, . Florence, L. Thierry, . Érotisme-masculin-dans-la-rome-antique, . Paris et al., 62 Voir PUCCINI-DELBEY Géraldine, pp.35-36, 2001.

. 63-cic, . Tusc, and . Iv, Sed quoniam suspicor te non tam de sapiente quam de te ipso quaerere? ; IV, 59 : simulas enim quaerere te de sapiente, queris autem fortasse de te. 64 Cic. Tusc. I, 31 et II, 14, 65 Cic. Tusc. IV, 68 : iste qui uolgo appellatur amor. 66 La Leucadienne est une comédie de Sextus Turpilius, imitée de Ménandre, voir Ribbeck, frag. II, pp.30-31

S. Luciani, «. Amor, and . Libido-dans-les-tusculanes, Actes du xviie Congrès International de l'Association Guillaume Budé Textes réunis par Isabelle Boehm, Jean- Louis Ferrary et Sylvie Franchet d'Espèrey, dans L'homme et ses passions, pp.359-374, 2013.

P. Voir and . Géraldine,

V. Lucr, . Drn, and . Iv, 1073-1074 ; Philodème, Epigr. I (p. 7, Kaibel = Anth, Pal. V, vol.46

H. 74-voir, Satires I, 2, 73 sqq. ainsi que les anecdotes rapportées par Valère-Maxime

G. Pierre and L. Rome, , pp.31-127

V. Tusc, II, 42 et notre analyse LUCIANI Sabine, Temps et éternité dans l'oeuvre philosophique de Cicéron, pp.268-271, 2010.

S. Luciani, «. Amor, and . Libido-dans-les-tusculanes, Textes réunis par Isabelle Boehm, Jean- Louis Ferrary et Sylvie Franchet d'Espèrey-374. gardons-nous bien de tomber à la merci d'une passion orageuse, emportée, Actes du xviie Congrès International de l'Association Guillaume Budé, p.359, 2013.

. Il-reste-que and . Malgré-la-relative-mauvaise-foi-dont-témoigne-cette-réfutation, Même si le mot existait avant Cicéron pour désigner toutes formes d'envie, de désir ou de bon plaisir, il acquiert ici une orientation spécifique, qui appelle un rapprochement avec la psychanalyse. Sigmund Freud s'est certes inspiré de la terminologie scientifique de son temps pour élaborer, dans la théorie de la « libido », l' « extension » du concept de sexualité à toutes formes d'impulsion désirante 76 . Cependant, la consécration théorique du terme latin libido, au sens de pulsion sexuelle, n'allait pas de soi, dans la mesure où son synonyme cupido comporte également des potentialités sémantiques et métaphoriques intéressantes. Dans ces conditions, il n'est pas exclu que le choix lexical opéré par Cicéron pour traduire -et récuser -l, pp.83-84, 2011.