Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Comment les individus valorisent-ils les décès associés à la pollution atmosphérique ? Une comparaison de trois scénarios hypothétiques

Abstract : [fr] La valorisation économique d’une diminution du risque de mortalité recourt de plus en plus fréquemment aux techniques d’évaluation contingente. Celles‑ci consistent à interroger un échantillon d’individus sur leur «consentement à payer » (CAP) pour réduire ce risque à partir de scénarios hypothétiques. Les CAP dépendent toutefois de nombreux facteurs et notamment de la nature du risque sous‑jacent et du scénario proposé pour le réduire. Cet article s’intéresse à la diminution du risque de mortalité associé à une exposition à la pollution atmosphérique et teste l’effet d’une modification du contexte d’évaluation hypothétique à travers trois scénarios : un nouveau médicament, un déménagement et de nouvelles réglementations. Pour analyser les CAP déclarés dans les différents scénarios, nous définissons un cadre d’analyse unifié, théorique puis économétrique, qui prend en compte les préférences des participants pour le présent, ainsi que celles des autres membres du ménage. Deux résultats en découlent. Les taux d’actualisation implicites estimés, spécifiques à chacun des scénarios hypothétiques, se révèlent significativement différents. De l’ordre de 7 % pour le scénario «déménagement » , ils sont respectivement de 24 % et 26 % pour les scénarios «médicament » et «réglementation » . Il en résulte des «valeurs d’évitement d’un décès » (VED) moyennes très différentes entre le scénario «déménagement » (801 000) d’une part, et les scénarios «médicament » (299 000) et «réglementation » (252 000) d’autre part. [en] The economic value placed on a reduction in the risk of mortality relies more and more frequently on contingent assessment techniques. These consist in questioning a sample of individuals on their “ willingness to pay” (WTP) in order to reduce this risk, on the basis of hypothetical scenarios. These WTP nevertheless depend on many factors, especially the nature of the underlying risk and the scenario proposed to reduce it. This article deals with reducing the risk of mortality associated with exposure to atmospheric pollution and tests the effect of a change in the hypothetical context of assessment through three scenarios : a new drug, a house move and new regulations. To analyse the “ willingness to pay” stated in the different scenarios, we define a unified, theoretical then econometric framework of analysis, taking into account the preferences of the participants at present, and also those of other household members. There are two main results. The estimated implicit updating rates, specific to each hypothetical scenario, were seen to differ significantly. They were about 7% for the “ move” scenario and 24% and 26% for the “ drugs” and “ regulations” scenarios respectively. Results showed that the average “ values set for avoiding death” differed greatly between the “ move” scenario (801,000) on the one hand, and the “ drugs” (299,000) and “ regulations” (252,000) scenarios on the other hand.
Complete list of metadatas

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01498271
Contributor : Elisabeth Lhuillier <>
Submitted on : Wednesday, March 29, 2017 - 5:32:51 PM
Last modification on : Wednesday, August 5, 2020 - 3:13:55 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Dominique Ami, Frédéric Aprahamian, Olivier Chanel, Stephane Luchini. Comment les individus valorisent-ils les décès associés à la pollution atmosphérique ? Une comparaison de trois scénarios hypothétiques. Economie et Statistique / Economics and Statistics, INSEE, 2013, 460-461 (1), pp.107--128. ⟨10.3406/estat.2013.10201⟩. ⟨hal-01498271⟩

Share

Metrics

Record views

254