Caractérisation et dynamique spatiale de la couverture végétale dans les aires protégées du Togo : étude par télédétection satellitaire de la forêt classée de Missahoé dans la région des plateaux

Résumé : Les aires protégées constituent des espaces privilégiés pour une réflexion sur la conservation de la nature et la place de l'homme. Au Togo, ces domaines n'échappent pas à la dégradation et au recul généralisé du couvert forestier que connait le pays dans son ensemble. La présente étude s'inscrit dans le cadre d'une recherche sur la dynamique du couvert forestier au Togo. Elle apporte une contribution à la connaissance de l'état actuel et de la dynamique spatiale de la couverture végétale dans les aires protégées du pays, tout particulièrement dans la forêt classée de Missahoé (FCM) située dans la région des plateaux. Elle s'appuie sur la télédétection spatiale pour quantifier les changements intervenus dans la végétation de cette aire protégée depuis la fin des années 1980, avec l’utilisation de trois scènes Landsat (TM, ETM+, OLI/TIRS) de 1987, 2002, et 2015. La méthodologie utilisée est basée sur la caractérisation des occupations du sol et sur l'étude de l'évolution de leurs superficies aux trois dates retenues, par télédétection spatiale. A cet effet, une typologie en quatre classes d'occupation du sol a été mise en place. Elle distingue (1) les agro-forêts (association d'arbres forestiers et de cultures pérennes telles que le caféier, l'avocatier ou d'autres arbres fruitiers), (2) les mosaïques de savanes, jachères et cultures vivrières (savanes arborées ou arbustives, jachères, cultures vivrières), (3) les forêts denses, et (4) les autres formations forestières (savanes boisées, principalement). Les résultats obtenus permettent de dire que l'activité de production agricole (cultures pérennes et saisonnières) est très présente dans la FCM et touche au moins la moitié de la surface de la forêt depuis environ 30 ans. Les différentes catégories d'occupation du sol connaissaient des évolutions diverses de leurs superficies. Les résultats permettent également de dire que des efforts d'aménagement ou de reboisement ont été fournis dans les années 2000 à 2010, aussi bien par le gouvernement que par les organisations locales de développement. Ils ont permis d'accroître légèrement les surfaces forestières boisées. Néanmoins, ils restent confrontés à des logiques locales qui expliquent les évolutions spécifiques de chaque classe d'occupation du sol. Ce constat confirme qu'il n'y a pas de préservation sans développement et que la vocation et le fonctionnement des aires protégées au Togo méritent d'être modernisés.
Complete list of metadatas

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01555230
Contributor : Sébastien Gadal <>
Submitted on : Monday, July 3, 2017 - 6:49:08 PM
Last modification on : Saturday, November 30, 2019 - 12:34:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01555230, version 1

Citation

Komivi Messan Akakpo, Jacques Quensière, Sébastien Gadal, Adjonou Kossi, Kouami Kokou. Caractérisation et dynamique spatiale de la couverture végétale dans les aires protégées du Togo : étude par télédétection satellitaire de la forêt classée de Missahoé dans la région des plateaux. Revue internationale de géomatique, aménagement et gestion des ressources, ACAGER, 2017, 1 (1), pp.181-194. ⟨hal-01555230⟩

Share

Metrics

Record views

352