L. En-fait and . Réalité, plusieurs nappes alluviales ont des âges très compararables, en Libye (VITA-FINZI, 1969) ou en Tunisie (FONTES et al En Provence, mais pas du tout en Afrique du Nord, l'accumulation de cette nappe pourrait correspondre à une densité de population importante. D'un autre côté, c'est aussi la fin de l'optimum médiéval et le début du Petit Age Glaciaire (LEROI-LADURIE, 1967) Dans l'attente des recherches prévues dans le cadre de l'ATP Archéologie métropolitaine sur la montagne Sainte-Victoire, on ne peut que poser les question suivantes : -y-a-t'il une ou plutôt deux nappes alluviales médiévales, correspondant à deux générations de colluvions ? -s'il en existe deux, sont-elles superposées (ce pourrait être le cas à Margaillan) ? -si elles sont superposées, 1983.

. Et-sédimentologique-holocène, Il signifie une véritable érosion des sols cultivés par le ruissellement diffus, une preuve incontestable que, pour la première fois, les caractéristiques de la mise en valeur (surfaces occupées, méthodes et techniques culturales) permettent un déséquilibre généralisé des géosystèmes. Dans cette perspective, l'utilisation des restanques par les communautés agraires s'explique aisément, même s'il faudrait tenir compte aussi des raisons techniques et sociales de cette (ré)introduction. Leur rôle est aussi de retenir le sol, y compris sur des pentes de quelques degrés seulement Dans certains cas (ruisseau de Riouffe), elles viennent armer le bord de l'entaille des cours d'eau, indiquant très probablement la reprise de l'incision récente qui dure encore aujourd'hui. Mais, même dans ce cas, elles tendent à disparaître sous l'accumulation convexe des colluvions. Enfin, à en juger par les formations superficielles qu'elles ont piégé, on peut distinguer au moins deux générations, au «gué» du Bayon : la plus ancienne, construite sur le piédroit aval de l'aqueduc, avec des blocs repris de la voûte entièrement détruite (fig. 7) et une plus récente, plus haut sur le versant et délimitant des parcelles minuscules, de quelques mètres carrés, constituées du remaniement à très faible distance des argilites du substrat. La phase contemporaine d'entaille linéaire des cours d'eau a également donné naissance, par érosion régressive, à une nouvelle génération de ravins, particulièrement bien développée sur les versants de l'oppidum de Saint-Antonin. Sa vitesse minimum est de l'ordre de 2 mm/an à Roque-Vaoutade et sur le ravin de l'Aurigon et 4,7 mm/an à Margaillan La formation de travertins est considérablement réduite aujourd'hui, sur le versant Sud, Ce qui semble certain mais plus faibles que celles mesurées au Maghreb oriental sous une forêt claire déjeunes Pinus halepensis et Quercus pubescens auxquels s'ajoutent, 1991.

S. Il-est-clair-que and . Nous-commençons-À-mieux-connaître-la-période-fini-romaine-À-actuelle, ce qui permet déjà de la relier largement à l'évolution contemporaine de l'ensemble du bassin méditerranéen, les zones d'ombre restent importantes. Heureusement, l'époque moderne à contemporaine a vu se remettre en place des systèmes d'irrigation complexes sur la Cause (Petite Mer) et sur le Bayon (Béai de Beaurecueil) riches en informations potentielles. La poursuite des sondages et des recherches sur ces systèmes, en 1992 et 1993, malgré les problèmes toujours posés par l'incompréhension des propriétaires

C. A. Sandoz-a, -Histoire morphoclimatique récente et dynamiques actuelles sur le piémont sud du massif de la Sainte-Victoire, 1991.

F. , C. R. Dever-l, and F. A. Mamou-a, -Paléohydrologie isotopique de l'oued el Akarit (Sud Tunisie) au Pleistocene supérieur et à l'Holocène, Palaeogeogr., Palaeclimatol., Palaeoecol, pp.41-62, 1983.

J. M. Parron-c, P. M. , and R. M. , -Erosion et détritisme holocènes en Basse-Provence calcaire. L'impact de l' anthropisation, Physio-Géo, pp.37-47, 1991.

M. F. Thinon-m, -Les travertins holocènes de Vauvenargues et de Saint-Antonin (Bouches-du- Rhône) : nouvelles données sur les paléoenvironnements (malacologie, anthracologie), Travaux, pp.63-71, 1988.

P. , M. N. Burollet-p, . Ballais-j.-l, R. Fontugne-m, and L. A. , Paléoclimats holocènes du Sahara septentrional. Dépôts lacustres et terrasses alluviales en bordure du Grand Erg oriental à l'extrême-sud de la Tunisie, C.R. Acad. Se. Paris, pp.1661-1666, 1991.

V. J. Martin-c and C. J. , -Premières données hydrochimiques sur le Bayon dans les environs du barrage travertineux de la Cascade de Saint-Antonin (B.d.R.), Travaux, pp.163-178, 1988.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/in2p3-00308907