Importer des femmes pour exporter des fraises (Huelva)

Résumé : À Huelva, en Andalousie, depuis 2000, le système des « contrats en origine » permet aux exploitants de fraises d’employer des saisonniers étrangers pour récolter leur production. Le recrutement des travailleurs a lieu en Pologne, Roumanie, Bulgarie, Maroc, Sénégal et Ukraine. La sélection vise des personnes au profil « adéquat à la fraise », c’est-à-dire des femmes d’âge moyen, ayant des obligations familiales dans leur pays d’origine. Une fois la saison terminée, ces femmes doivent rentrer chez elles et attendre une éventuelle invitation de l’agriculteur pour la saison suivante. L’accès au marché du travail européen ainsi que le droit au séjour dépendent de l’employeur. En créant une précarité juridique légale et en se servant des inégalités économiques entre pays, le recrutement « en origine » permet de fournir la main-d’œuvre abondante, flexible et bon marché indispensable à la rentabilité de cette production agricole sous serre.
Type de document :
Article dans une revue
Etudes rurales, EHESS, 2008
Liste complète des métadonnées

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01621275
Contributeur : Emmanuelle Hellio <>
Soumis le : mardi 24 octobre 2017 - 13:40:53
Dernière modification le : jeudi 3 mai 2018 - 13:14:03

Fichier

etudesrurales-8867.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01621275, version 1

Collections

Citation

Emmanuelle Hellio. Importer des femmes pour exporter des fraises (Huelva). Etudes rurales, EHESS, 2008. 〈hal-01621275〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

133

Téléchargements de fichiers

71