Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

« La peau du centaure à la frontière de l’humanité et de l’animalité »

Résumé : La peau du centaure à la frontière de l'humanité et de l'animalité : remarques historiques et littéraires. Sébastien Douchet Si la peau a «un statut d'intermédiaire, d'entre-deux, de transitionnalité 1 », c'est qu'en articulant intériorité et extériorité corporelles, elle se donne comme un vaste signe à déchiffrer, chargé d'un sens intime à lire sur une surface visible et tactile. Rides, pliures d'un corps que le temps mène à son terme, yeux et lèvres, fentes découvrant un ris plus blanc que neige, des yeux plus bleus qu'azur, autant d'expression d'un en deçà charnel dont la peau est l'ultime strate devant le monde et l'altérité. Mais derrière grimaces et grimages, la peau protège, isole et masque également intériorité et intention, problématique bien connue des clercs médiévaux… En tant que telle, la peau est un support de l'identité. Elle enferme l'être et l'exprime. Si bien que toute altération de la peau est perçue comme une atteinte à l'intégrité, voire à l'humanité. Il n'est qu'à voir au Moyen Âge le sort réservé aux lépreux dont l'iconographie de la peau, tachetée, rapproche dangereusement de l'animalité. L'on peut aussi lire la condamnation par Hugues de Saint-Victor des mimiques et diverses expressions du visage comme autant de comportements monstrueux et indignes de l'homme 2. La figure du bestiaire médiéval qu'est le centaure est éminemment intéressante à cet égard. Elle présente en effet sur une même étendue corporelle deux peaux hétérogènes, posant ainsi le crucial problème de l'unicité de sa nature : un même être peut-il posséder deux essences ? Or où mieux que sur la zone de peau qui articule homme et cheval cette problématique est-elle décelable ? Dans la représentation du centaure, le caractère «transitionnel» de la peau devient un outil pour penser la nature de cette créature. Toutefois, la transition entre intérieur et extérieur y devient transition entre haut et bas, comme si la peau du centaure était la projection en surface d'un phénomène en profondeur ainsi devenu visible et lisible. C'est pourquoi le centaure est expression (et ce mot pourrait valoir comme synonyme de peau), figuration de ce qui sépare et/ou unit l'homme et l'animal, de ce qui dans les tréfonds de l'homme relève de l'animalité. De façon plus générale, le centaure est une figure qui formule un questionnement sur la notion de limite, entre ordre et désordre, normalité et anormalité, et s'insère dans une réflexion plus globale sur la nature de la monstruosité. Dans la mesure où, de l'Antiquité au Moyen Âge, la représentation du centaure évolue (et avec elle celle de sa peau) nous proposons de retracer rapidement l'évolution de la représentation de la peau du centaure et plus exactement de la zone qui fait transition entre l'homme et l'animal, d'un point de vue iconographique et textuel. Puis, à l'aide du cas du Chevalier au Papegau, roman anonyme de la fin du XIV e s., nous verrons que l'épisode du Chevalier de la mer porte témoignage de la transformation de ce que nous appellerons le centaure «roman» en centaure «gothique 3 ». Ce monstre, avatar du centaure, possède en effet une peau aux caractéristiques fort étranges. Enfin, nous élargirons notre étude à tout le roman 1 D. Anzieu, Le moi-peau, Paris 1985, rééd. 1995, 39. 2 Dans le De intitutione novitium. Cf. J.-Cl. Schmitt, La raison des gestes dans l'Occident médiéval, Paris 1990, 185 s. 3 La terminologie complexe et problématique de roman et gothique que nous adoptons doit avant tout être entendue comme un moyen commode de distinguer deux moments de la représentation des centaures. Toutefois, elle rend compte d'une réelle évolution en termes esthétiques, nous le verrons. Cf. les articles «roman» et «gothique» dans Cl. Gauvard, A. de Libera, M. Zink, Dictionnaire du Moyen Âge, Paris 2002.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [58 references]  Display  Hide  Download

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01638006
Contributor : Sébastien Douchet <>
Submitted on : Friday, May 22, 2020 - 10:56:29 PM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 3:10:10 AM

File

Article aux normes.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01638006, version 1

Collections

Citation

Sébastien Douchet. « La peau du centaure à la frontière de l’humanité et de l’animalité ». Micrologus. Nature, Sciences and Medieval Societies, Brepols/SISMEL, 2005. ⟨hal-01638006⟩

Share

Metrics

Record views

143

Files downloads

46