"Silence(s)"

Abstract : Pour David Le Breton, « (…) le silence résonne comme une nostalgie, il appelle le désir d’une écoute sans hâte du bruissement du monde » (1997, p. 11). De quoi est fait ce désir d’écouter le bruissement du monde ? À quoi pourrait bien nous servir ce désir dans nos manières actuelles de l’écouter ? Que reste-t-il du silence dans nos manières de « faire » le monde ? En quoi cette évocation du silence nous permettrait-elle de réfléchir à notre engagement actuel : dans la vie, dans le monde, vers les autres ? Pour tenter de répondre ces questions qui dépassent la seule sphère de l’esthétique de l’art et de la musicologie, nous n’y répondrons pas. Nous tenterons plus exactement de les réactiver. Pour cela, nous évoquerons deux œuvres tissées de silence. La première, 4’33”. Tacet for any instruments (1952) de John Cage était inévitable. La seconde, la Symphonie Monoton-Silence (1947-1961) de Yves Klein l’était moins. Le silence et après ?
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01780532
Contributor : Christine Esclapez <>
Submitted on : Friday, April 27, 2018 - 3:42:24 PM
Last modification on : Monday, September 16, 2019 - 10:50:03 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01780532, version 1

Collections

Citation

Christine Esclapez. "Silence(s)". Prétentaine, Prétentaine, 2018, Silences. Mutismes, Mystères, Musiques, 33/34 (Printemps 2018), pp.265-277. ⟨hal-01780532⟩

Share

Metrics

Record views

99