Les cheminées rampantes des usines de Marseille au XIXe siècle : un objet technique de dépollution au service de l'industrialisme ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2017

Les cheminées rampantes des usines de Marseille au XIXe siècle : un objet technique de dépollution au service de l'industrialisme ?

(1, 2) , (3, 2)
1
2
3

Abstract

Une des principales controverses sociotechniques du XIXe siècle en matière de pollution industrielle porte sur la capacité des propriétaires d’usine à limiter les rejets dans l’atmosphère de gaz chargés en acides ou en particules métalliques et métalloïdiques. C’est particulièrement le cas à Marseille où de nombreux établissements très polluants ont été construits. La solution préconisée par les autorités administratives compétentes dans l’évaluation du degré de nocivité de ces émissions – le Conseil de salubrité créé en 1825, puis transformé en Conseil d’hygiène et de salubrité des Bouches-du-Rhône en 1848 –, est alors celle des cheminées rampantes, des constructions de plusieurs centaines de mètres qui partent des fours des usines et remontent le long des pentes des collines voisines jusqu’à une cheminée terminale située au sommet. À partir de l’exemple des usines de soude et de plomb – deux branches importantes à Marseille –, cette contribution vise à revenir sur les conditions d’adoption de ce procédé, les débats auxquels il a donné lieu et sur les performances réelles d’un objet technique dont la validation par les experts du Conseil de salubrité a permis à l’administration de redéfinir les bases juridiques de la contestation contre les pollutions industrielles.
Fichier principal
Vignette du fichier
2017 Daumalin Raveux Cheminées rampantes Mélanges Daumas.pdf (1.29 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01783886 , version 1 (14-05-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01783886 , version 1

Cite

Xavier Daumalin, Olivier Raveux. Les cheminées rampantes des usines de Marseille au XIXe siècle : un objet technique de dépollution au service de l'industrialisme ?. J.-P. Barrière R. Boulat, A. Chatriot, P. Lamard et J.-M. Minovez. Les trames de l'histoire. Entreprises, territoires, consommation, institutions, Presses universitaires de Franche Comté, pp.251-260, 2017. ⟨hal-01783886⟩
134 View
1192 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More