Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Activités maritimes et gens de mer de La Ciotat aux XVIIe et XVIIIe siècles

Résumé : À côté d’une petite pêche côtière traditionnelle, les gens de mer de La Ciotat se livrent à un petit cabotage (cabotage de concentration et de redistribution) dans le bassin occidental de la Méditerranée. Jusqu’à la fin du xviiie siècle, ils se livrent également à un cabotage lointain en pratiquant la caravane maritime, forme de tramping, en Méditerranée arabo-musulmane, en mettant leurs navires et savoir-faire au service d’affréteurs établis dans les Échelles du Levant et de Barbarie. Si la Méditerranée est l’espace familier des hommes et des flottes de La Ciotat, de nombreux armements ont pour destination, au cours du xviiie siècle, les Iles françaises d’Amérique (Antilles). La flotte de commerce de La Ciotat, composée de différents types de bâtiments de mer construits sur place ou non, est alors une des plus importantes, en nombre comme en tonnage, de la façade de la France méditerranéenne. Elle se trouve aux mains d’armateurs locaux et agit également pour le compte de puissantes maisons de commerce de Marseille (Roux, Audibert, Hugues…). Les capitaines de la place sont recherchés par les négociants pour leurs compétences nautiques et leurs connaissances des pratiques marchandes. Le tour du monde, effectué en 1790-1792 par le Solide, allant à la traite des fourrures en Alaska sous le commandement du capitaine Marchand, de La Ciotat, pour le compte des frères Baux, de Marseille, est à plus d’un titre le symbole de cette navigation, avant les grandes mutations du xixe siècle.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01841112
Contributor : Delphine Cavallo <>
Submitted on : Tuesday, July 17, 2018 - 9:49:17 AM
Last modification on : Wednesday, July 18, 2018 - 1:15:34 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01841112, version 1

Collections

Citation

Gilbert Buti. Activités maritimes et gens de mer de La Ciotat aux XVIIe et XVIIIe siècles. Brigitte Vasselin. La Ciotat, de Citharista aux chantiers navals. Histoire et archéologie, Aurorae Libri, pp.116-120, 2017. ⟨hal-01841112⟩

Share

Metrics

Record views

31