Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L'explétion au tamis de la linguistique du signifiant: état des lieux critique et portée théorique

Résumé : L'explétion au tamis de la linguistique du signifiant : état des lieux critique et portée théorique « A vrai dire, c'est une simple défaite : nous le savons bien, aucun mot n'est explétif. On dit d'un mot qu'il est explétif pour s'en débarrasser, quand on n'a pas élaboré de théorie qui rende compte de son entrée en scène. » Louis Aragon, Blanche ou l'oubli, Paris, Gallimard, 1967, p. 38. S. Pagès, Aix-Marseille Univ., CAER, Aix-en-Provence, France Cette analyse se propose de questionner et problématiser la notion d'élément explétif qui ne trouve guère, selon nous, de traitement satisfaisant et approfondi dans la plupart des grammaires et qui, à notre connaissance, sur le plan linguistique, a essentiellement été étudiée du point de vue de la négation 1. Il s'agira dans un premier temps de dresser un état des lieux critique de la notion-son origine, ce qu'elle recouvre et ce qu'on en dit-pour ensuite la problématiser en vue de mettre au jour le rôle de l'élément dit « explétif » dans la construction de l'énoncé à travers l'analyse de quelques faits de langue. Il s'agit en somme de s'intéresser à ce qui jusqu'à présent semble plutôt avoir été relégué à un rôle secondaire et d'essayer de comprendre les raisons et enjeux du mécanisme de l'explétion. Enfin, le cadre théorique de cette réflexion sera celui connu sous le nom de la linguistique du signifiant et tentera justement de redonner du sens à ce qui semble de prime abord insignifiant. Etat des lieux critique Si l'on opère tout d'abord une remontée vers les origines, le terme expletivo-essentiellement employé comme adjectif-est en fait un dérivé 2 du latin vulgaire *supplire 'compléter en ajoutant ce qui manque', 'ajouter pour parfaire un tout', variante du latin classique supplere, formé à partir du préfixe sub-(position inférieure) et du verbe plere, signifiant 'emplir'. Le terme lui-même est ancien et issu de la grammaire latine comme le précise le Dictionnaire historique de la langue française : Explétif, ive adj. et n. m. est emprunté (XIV e s) au bas latin grammatical expletivus, proprement « qui emplit », formé sur expletum, supin du classique explere « emplir entièrement, combler ». Ce verbe vient de ex-intensif et de plere « emplir », verbe archaïque remplacé par ses composés d'aspect déterminé et qui se rattache à une racine indoeuropéenne °pele, °ple-« être plein ». Explétif reprend en grammaire la valeur de son étymon latin (XIV e s., conjonction explettive), appliquée à ce qui n'est pas nécessaire au sens de la phrase. 3 Comme ce terme est ancien et issu du domaine grammatical, on le trouve pour décrire des faits de discours propres à l'espagnol ancien ou classique 4. Ainsi, la Nueva gramática de 1 Parmi toutes les grammaires consultées (voir les références dans la bibliographie finale), seule la Gramática descriptiva de la lengua española (désormais GDLE) consacre en effet un chapitre entier à la question de l'explétion mais uniquement par rapport à la négation. 2 Il n'y a pas d'entrée pour cet adjectif dans le Breve diccionario etimológico de la lengua castellana de Corominas (2011). 3 Dictionnaire historique de la langue française, Alain Rey (dir.), Paris, Dictionnaires Le Robert, 2010, p. 815. 4 Ainsi, dans son article, Les négations « explétives » de l'espagnol médiéval, Sophie Sarrazin cite de nombreux exemples empruntés à la littérature médiévale :
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-02055498
Contributor : Stéphane Pagès <>
Submitted on : Monday, March 4, 2019 - 9:27:23 AM
Last modification on : Thursday, March 19, 2020 - 5:12:03 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, June 5, 2019 - 12:54:00 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2021-03-04

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : hal-02055498, version 1

Collections

Citation

Stéphane Pagès. L'explétion au tamis de la linguistique du signifiant: état des lieux critique et portée théorique. Chréode : vers une linguistique du signifiant : revue de linguistique hispanique et romane, Editions Hispaniques. Université Paris IV-Sorbonne., 2018. ⟨hal-02055498⟩

Share

Metrics

Record views

55