Focus on the endocannabinoid system and the reprotoxicity of marijuana in female users - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Gynécologie Obstétrique Fertilité & Sénologie Year : 2020

Focus on the endocannabinoid system and the reprotoxicity of marijuana in female users

Focus sur le système endocannabinoïde et la reprotoxicité du cannabis chez la femme à l’heure du débat sur sa dépénalisation en France

(1, 2) , (1, 3) , (4, 5) , (1, 2) , (1) , (3) , (3, 6) , (7, 1, 2)
1
2
3
4
5
6
7

Abstract

Among recreative compounds, marijuana is the most used worldwide. Delta9THC binding on brain endocannabinoid receptors drives its psychotropic effects. The endocannabinoid system (ECS) is an endogenous neurohormonal system essential for homeostasis composed of ligands, metabolic enzymes and at least 2 receptors discovered to date. In female reproduction, the ECS regulates the hypothalamic-pituitary axis and many steps of the reproduction process, such as ovulation, tubal transportation and trophoblast implantation. Delta9THC can cross the placental barrier and bind to the fetal endocannabinoid system. In humans, fetal and obstetrical consequences of marijuana use during pregnancy are intrauterine growth restriction and preterm delivery. In the light of legalization projects currently reviewed in several western countries, further research should be conducted to improve knowledge on maternal, fetal and reprotoxic consequences of marijuana use during reproductive age and pregnancy.
Le cannabis est le psychotrope récréatif le plus utilisé dans le monde. Les effets recherchés sont obtenus par l’action du delta9THC sur les récepteurs cérébraux du système endocannabinoïde. Le système endocannabinoïde est indispensable à l’homéostasie de l’organisme. Il est composé d’un ensemble de récepteurs, ligands endogènes et d’enzymes de son métabolisme distribués de manière ubiquitaire dans l’organisme. Chez la femme, il participe à la régulation de nombreuses étapes du processus de reproduction : régulation de l’axe hypothalamohypophysaire, ovulation, transport tubaire, implantation trophoblastique. Le delta9THC, lipophile, traverse la barrière placentaire et peut se fixer sur le système endocannabinoïde fœtal qui apparaît précocement au cours du développement. Chez l’humain, les conséquences fœtales et obstétricales connues de la consommation de cannabis au cours de la grossesse sont principalement le retard de croissance et l’accouchement prématuré. Au vu des discussions actuellement menées dans plusieurs pays concernant la légalisation de la consommation de cannabis, de nouvelles recherches sont nécessaires pour en préciser les conséquences maternelles, fœtales et reprotoxiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
CASTEL et al.pdf (1.5 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02509031 , version 1 (03-04-2020)

Identifiers

Cite

P. Castel, P. Simon, M. M. Barbier, C. Sunyach, V. Tassistro, et al.. Focus sur le système endocannabinoïde et la reprotoxicité du cannabis chez la femme à l’heure du débat sur sa dépénalisation en France. Gynécologie Obstétrique Fertilité & Sénologie, 2020, 48 (4), pp.384-392. ⟨10.1016/j.gofs.2020.01.024⟩. ⟨hal-02509031⟩
207 View
531 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More