Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

LE RÊVE ET LA RAISON

Résumé : La discipline « Arts plastiques et Sciences de l'art » a été inventée à l'université parisienne, dans l'après mai 1968, par des artistes et des théoriciens préoccupés de questions sociopolitiques dans un contexte de rupture culturelle. Sans en refaire ici l'histoire, rappelons que ces chercheurs et créateurs valorisaient une formation artistique en sciences humaines qui associe étroitement l'apprentissage technique de l'art à son enseignement théorique. Dès le début, cette discipline s'est principalement occupée des formes artistiques contemporaines en faisant interagir pensée visuelle et pensée discursive ; ces enseignants-chercheurs en Arts plastiques se basaient sur l'idée que « la notion d'oeuvre est assez largement ouverte à des domaines extérieurs à celui des beaux-arts pour que l'on voie clairement que c'est par elle que tout progrès, en tout domaine, va son chemin » (1). Les Arts plastiques à l'université débordaient les domaines de l'histoire de l'art, de l'esthétique philosophique et de la théorie littéraire en les utilisant souvent comme « boîtes à outils » conceptuelles. La recherche en arts plastiques s'est ainsi établie sur le couplage de deux types de pratiques (artistique et scientifique), qui en appellent, chacune de leur côté à la spéculation et au raisonnement intellectuel, pour devenir une forme de recherche originale dont la méthodologie s'est principalement fondée sur la relation poièsis /aísthêsis. Le contexte des années 1970 est propice à une telle entreprise, car diverses disciplines qui se développent fortement à cette époque-sociologie, psychologie, anthropologie, didactique, économie, écologie, etc.-, se parent volontiers du qualificatif « de l'art » pour étudier comment la création artistique détermine ou reflète les modes de pensée et d'action dans nos sociétés. La relation entre production artistique et recherche se diversifie maintenant en dehors des sciences humaines, car les écoles supérieures d'art doivent elles-mêmes prendre en compte depuis une dizaine d'années, la question de la recherche dans leurs formations, avec la mise en place du système européen LMD (Licence, Master, Doctorat). Et parallèlement, les artistes contemporains se réclament plus souvent aujourd'hui d'une recherche individuelle, qu'ils produisent des écrits ou pas, que de l'ancienne cosa mentale. Notre présente réflexion ne concerne pas globalement la relation entre production d'oeuvres, textes d'artistes et écrits sur l'art, mais vise plutôt à synthétiser l'incidence de cette conception de l'art comme recherche sur la relation entre art et science à l'université. Elle s'effectuera en deux temps : -Comment s’établit aujourd’hui la relation entre arts, sciences et production de connaissances ? -Comment envisager la recherche en création par rapport aux méthodologies et à l’évaluation d’un doctorat à l’université ? (1) René Passeron. Pour une philosophie de la création, Paris : Klincksieck, coll. "esthétique", 1989, p. 179.
Complete list of metadatas

Cited literature [29 references]  Display  Hide  Download

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-02509104
Contributor : Jean Arnaud <>
Submitted on : Saturday, March 21, 2020 - 5:10:29 PM
Last modification on : Tuesday, June 30, 2020 - 3:39:30 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02509104, version 1

Collections

Citation

Jean Arnaud. LE RÊVE ET LA RAISON. Grazia Giacco ; John Didier ; Sabine Chatelain ; Frédéric Verry. Définir l'identité de la recherche-création - Etat des lieux et au-delà, EME Editions, 2020, 978-2-8066-3701-7. ⟨hal-02509104⟩

Share

Metrics

Record views

20