W. Benjamin, , 2000.

, Puisque cette action, fondatrice du spectateur, consiste, pour le sujet, à s'approcher au plus près de cette altérité située qui ne le menace pas directement, mais menace le sens du monde, et que le sujet rencontre dans la présence de l'oeuvre. Un danger qui finit par transformer sa peur, qui la vectorise, et le transforme lui-même. Ce peut être ce danger d'une absence de toute mémoire sociale ou ce risque d'une prolifération des constructions mémorielles artificielles que The Lebanese Rocket Society incarne dans le rapport au présent, au passé et au futur que l'homme entretient à lui-même et aux autres. Ce type d'oeuvres, celles qui, à l'instar de The Lebanese Rocket Society, donnent au spectateur le courage de faire face à un danger situé, peut ainsi être considéré comme un ensemble de figures constituantes du sujet 36 . Entendons par là essentielles à l'édification d'un sujet agissant, non pas tant au sens qu'un matérialisme historique le penserait, dressé d'un seul homme contre ou dans le fil de l'histoire, mais à la manière d'un sujet alliant souci et connaissance de soi dans une certaine forme de précarité face à sa propre actualité 37 . Les peurs que de telles oeuvres font saillir ne sont jamais une crainte diffuse du sujet devant l'avenir ou l'inconnu. Elles provoquent toujours, au contraire, une peur de ce qui adviendrait au vu du présent de la culture si le sujet demeurait inchangé. Ces oeuvres l'entraînent ainsi à produire du sens et des sens, à agir. Autrement dit, à rebrancher ses connaissances et ses ressources interprétatives, ses perceptions et ses émotions, jusque-là transmises par la tradition et la culture, mais aussi façonnées par les normes et les valeurs, conformes aux systèmes de croyances et aux idéologies socialement partagées, sur des flux libidinaux qui les amènent ailleurs et les déforment. Dans ce processus de transformation du cadre cognitif et perceptif de son expérience vécue, le spectateur n'a plus d'autres choix que d'oser surmonter sa peur de l'inconnu, mais, de surcroit, de faire de ce chambardement la cause même d'un devenir humain différent de celui que la culture lui proposait jusque-là. Ce type d'oeuvres correspond à un troisième régime des arts que l'on pourrait nommer régime existentiel des arts. Il coexiste avec les deux autres et fait la part belle à des réalisations artistiques qui, nous semble-t-il, par les peurs qu'elles désignent, voire dénoncent, donnent non seulement le courage au spectateur de se libérer de sa peur de la peur, Double rationalité ou modernité du sujet dont Michel Foucault trace les contours en méditant sur la déconstruction du rapport entre réalité, subjectivité et vérité. morcèlement social, culturel, cultuel