Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Trouver cheval à son pied (à propos de l'expression monter sur ses grands chevaux)

Résumé : Pourquoi une telle expression avec un pluriel alors qu’a priori on ne chevauche qu’une monture à la fois ? cette question frappée au coin du bon sens met à mal l’explication donnée par Littré et reprise par d’autres sémanticiens, en dépit du possessif renvoyant à un seul possesseur, et ce d’autant plus qu’au Moyen Age les chevaux n’étaient pas très grands, même après les croisades. Il semble en réalité que l’expression, apparue sous la plume de Montaigne et appliquée à l’art rhétorique, fasse initialement référence au type de chaussures à semelle compensée en vogue à la Renaissance, ce que confirment la traduction littérale qui en est donnée par Cotgrave, dans son Dictionary of the french and english tongues, et la marque distinctive à la cour de Lorraine, à l’instar des talons rouges.
Complete list of metadata

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-03261551
Contributor : Denis Collomp Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, June 15, 2021 - 5:45:11 PM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 10:59:12 PM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Denis Collomp. Trouver cheval à son pied (à propos de l'expression monter sur ses grands chevaux). Jean Subrenat. Le Cheval dans le monde médiéval, SENEFIANCE (32), Presses universitaires de Provence, pp.115-133, 1992, Collection Senefiance, 29011043200. ⟨10.4000/books.pup.3321⟩. ⟨hal-03261551⟩

Share

Metrics

Record views

80