Exhiber le crime vaincu : les fourches patibulaires et la justice criminelle sous l’Ancien Régime - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Criminocorpus, revue hypermédia Year : 2015

Exhiber le crime vaincu : les fourches patibulaires et la justice criminelle sous l’Ancien Régime

(1, 2)
1
2

Abstract

To study the gallows is to study primarily the story of power and its representations, the symbolic staging of the latter and physical anchoring in space and time. The gallows are involved in the affirmation of royal power since the monarchy undertook the reconquest of her authority to a greater extent under the Valois and Bourbon who have profoundly reorganized the administration of the kingdom and especially that of justice. This reorganization is manifested vividly in the reign of Louis XIV and points out that a redeployment of judicial prerogatives of nobility. The purpose of this article is to show the ways in which the use of gallows allows the monarch to assert his authority, not only by domesticating a nobility that not really fulfills its primary functions, to wage war, jealous of its privileges, but also by domesticating his subjects to be educated in order to preserve the public peace. It will also think in terms of performances: The gallows if they were deadly, they were provided feared?
S’intéresser à la question des fourches patibulaires consiste à étudier avant tout l’histoire du pouvoir et de ses représentations, la mise en scène symbolique de ce dernier et son ancrage physique dans l’espace et le temps. Les fourches patibulaires participent à l’affirmation du pouvoir royal, depuis que la monarchie a entrepris la reconquête de son autorité de façon plus marquée sous les Valois et les Bourbon qui ont réorganisé profondément l’administration du royaume et plus particulièrement celle de la justice. Cette réorganisation se manifeste avec éclat sous le règne de Louis XIV et souligne de fait un redéploiement des prérogatives judiciaires des seigneurs du royaume. L’objet de cet article est de montrer de quelles manières l’usage des fourches patibulaires permet au monarque d’affirmer son autorité, non seulement en domestiquant une noblesse qui ne remplit plus vraiment ses fonctions premières, à savoir celles de la guerre, jalouse de ses privilèges, mais aussi en domestiquant ses sujets qu’il faut éduquer afin de préserver le repos public. Il s’agira également de penser en terme de représentations : Les fourches patibulaires, si elles étaient redoutables, étaient-elles pour autant redoutées ?
Not file

Dates and versions

hal-03578344 , version 1 (17-02-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03578344 , version 1

Cite

Christophe Regina. Exhiber le crime vaincu : les fourches patibulaires et la justice criminelle sous l’Ancien Régime. Criminocorpus, revue hypermédia, 2015. ⟨hal-03578344⟩
12 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More