Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas de modifications 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

127

Téléchargements de fichiers

17

Le numérique comme outil pédagogique : Peut-on augmenter la compréhension et la fluidité de la lecture par la simplification et la nature des textes chez des élèves entre 7 et 9 ans ?

2017-09-27

Description : La compréhension écrite est fondamentale pour la réussite scolaire, professionnelle, et personnelle (Gaussel, 2015). Selon le modèle « simple » de la lecture proposé par W. A. Hoover et P. B. Gough (1990), la compréhension écrite est le produit de deux habiletés indépendantes : les habiletés en compréhension orale (vocabulaire et récupération de l’information sémantique) et celles dites de décodage (identification des mots écrits). L’objectif de ce projet est d’étudier l’impact de la simplification et de la nature du texte sur la compréhension en lecture en fonction du profil cognitif d’élèves entre 7 et 9 ans. Pour obtenir des données sur la vitesse de la lecture et la compréhension, un outil informatique a été développé sur iPad qui propose en version simplifiée ou originale des textes de natures différentes, littéraires et scientifiques. Chaque texte a été lu dans sa version originale ou simplifiée. Les textes étaient suivis de cinq questions de compréhension avec trois propositions de réponses. Ce dispositif a été testé auprès de 9 classes soit 170 élèves. L’expérimentation se poursuit sur 3 ans avec la même cohorte afin de déterminer les facteurs qui expliquent pourquoi un élève devient un bon ou mauvais compreneur à l’entrée du collège. La simplification des textes est lexicale, syntaxique et discursive. Elle vise à rendre la lecture plus facile. Ceci pourrait avoir une influence sur la motivation notamment chez les élèves ayant un profil de faible lecteur. Les deux natures de textes, littéraire ou scientifique, imposent des contraintes tel que la relation de cause à effet ou l’utilisation de connecteurs logiques dans les textes scientifiques ce qui peut être un avantage sur la compréhension de l’écrit. La première phase expérimentale a permis de passer des tests cognitifs, langagiers et socio-culturels en individuels. Lors de la seconde phase expérimentale, les élèves ont lu en classe, en autonomie les vingt textes. Au vu des premiers résultats, la simplification des textes littéraires améliore la vitesse de lecture et la compréhension. La simplification n’a pas d’effets sur la lecture des textes scientifiques. Bien que la vitesse de lecture soit identique pour les deux types de textes, littéraire et scientifique en version originale, la compréhension est meilleure pour les textes scientifiques originaux que les textes littéraires originaux. En revanche, la compréhension des textes littéraires simplifiés est supérieure à la compréhension des textes scientifiques en versions originales et simplifiées.


https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/medihal-01706991
Contributeur : Aurélie Pasquier-Berland <>
Soumis le : lundi 12 février 2018 - 14:21:51
Dernière modification le : lundi 23 avril 2018 - 14:58:03