Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Primo Levi ou la transmission difficile de la mémoire de la Shoah

Résumé : Au lendemain de la guerre, les témoins survivants des camps, comme Primo Levi, rencontrèrent de nombreuses difficultés à transmettre leur terrible expérience. La société de l'après-guerre, désireuse de normalité et d'oubli, refusa longtemps de les écouter, et lorsque ce fut le cas, ces mêmes témoins qui avaient été marginalisés durent élaborer un discours qui, tout en relatant l'indicible, sache interpeller d'éventuels lecteurs, intégrant les références d'une réalité socio-culturelle collective. Dans ses récits mais aussi ses poèmes, Primo Levi intègre cette double douleur, parallèlement à celle de son expérience concentrationnaire. All'indomani della guerra, i testimoni sopravvissuti ai campi, come Primo Levi, incontrarono molte difficoltà a trasmettere la loro terribile esperienza. La società del dopo-guerra, desiderosa di normalità e di oblio, rifiutò per molto tempo di ascoltarli e quando ciò avvenne, questi stessi testimoni che erano stati marginalizzati dovettero elaborare un discorso che, raccontando l'indicibile, sapesse rivolgersi ad eventuali lettori. Nei suoi racconti ma anche nelle sue poesie, Primo Levi integra questo doppio dolore, parallelo a quello della sua esperienza concentrazionaria. On parle souvent de l'écriture limpide de Primo Levi et de la force de son message. Aujourd'hui, à peine évoque-ton la Shoah, Auschwitz, la libération des camps, que son nom revient, comme une référence à la fois littéraire, philosophique, historique, sociologique. Cependant, il est important de rappeler la difficulté qu'il rencontra dans son rôle de survivant et dans son métier d'écrivain. L'écueil auquel il fut confronté fut notamment d'écrire des récits qui, tout en relatant un fait unique et sans précédent, donc sous bien des aspects incompréhensibles, fussent susceptibles d'intéresser et d'interpeller d'éventuels lecteurs. On rappellera d'emblée que le retour du survivant d'Auschwitz fut, dans l'immédiat après-guerre, généralement difficile ; l'accueil qu'on lui réserva fut souvent froid ou ambigu et se caractérisa par un climat d'implicite rejet ou MpCER33Semprun14112016.indd 59 14/11/16 10:28
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01434023
Contributor : Sophie Nezri-Dufour <>
Submitted on : Friday, January 13, 2017 - 10:45:26 AM
Last modification on : Thursday, March 5, 2020 - 6:59:42 PM
Long-term archiving on: : Friday, April 14, 2017 - 3:04:54 PM

File

Nezri-DufourCER33Semprunp.59-6...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-01434023, version 1

Collections

Citation

Sophie Nezri-Dufour. Primo Levi ou la transmission difficile de la mémoire de la Shoah. Cahiers d'Etudes Romanes, Centre aixois d'études romanes, 2016, Fragments de mémoire européenne. Semprùn, Levi, Bassani pp.59-69. ⟨hal-01434023⟩

Share

Metrics

Record views

199

Files downloads

639