Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

De la migration saisonnière à la migration temporaire

Abstract : La migration de travail saisonnier permet donc depuis plusieurs décennies d’ajuster la production alimentaire à la taille des ménages qui ne cesse de croître. La taille des ménages mesurée dans les années 1960 est de trois à quatre personnes. Elle est de plus de 13 personnes en 2013 (DELAUNAY et al. 2013). Si les surfaces cultivées s’étendent aujourd’hui à l’ensemble du territoire, laissant très peu de place à la jachère, pratique souvent abandonnée, l’agriculture ne parvient cependant pas à nourrir les membres des ménages. Les activités extra-agricoles sont rapidement devenues nécessaires à la survie. Comme les opportunités de travail au village sont limitées, les ménages ont recours à la migration vers les centres urbains. La plupart des ménages ont aujourd’hui au moins un membre en migration durant la saison sèche.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [16 references]  Display  Hide  Download

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01961464
Contributor : Valerie Delaunay <>
Submitted on : Wednesday, December 19, 2018 - 11:46:02 PM
Last modification on : Sunday, December 23, 2018 - 1:07:09 AM
Long-term archiving on: : Thursday, March 21, 2019 - 2:03:42 AM

File

2018_Delaunay et al.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

Citation

Valérie Delaunay, Emmanuelle Engeli, Aurore Moullet, Claudine Sauvain-Dugerdil. De la migration saisonnière à la migration temporaire. Valérie Delaunay; Alice Desclaux; Cheikh Sokhna. Niakhar, mémoires et perspectives : recherches pluridisciplinaires sur le changement en Afrique, L'Harmattan-Sénégal, IRD, pp.240-245, 2018, 9782343156712, 9782709926690. ⟨hal-01961464⟩

Share

Metrics

Record views

144

Files downloads

166