Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La teigne Galleria mellonella pour les études hôte-pathogène

Résumé : L’utilisation excessive d’antibiotiques dans les domaines de la santé et de l’agriculture a provoqué l’apparition de microorganismes pathogènes résistants aux traitements généralement utilisés. En 2017, l’Organisation mondiale de la santé a publié sa première liste « d’agents pathogènes prioritaires », énumérant les douze familles de bactéries les plus menaçantes pour la santé humaine. Dans ce contexte, un nouveau modèle d’étude des interactions hôte-pathogène connaît un intérêt croissant : le stade larvaire du papillon de la ruche, Galleria mellonella. Cette larve, parfois considérée comme un nouveau « rat de laboratoire », présente de nombreux avantages pratiques et s’impose comme un hôte de choix dans certaines études de pathogénicité d’agents infectieux et pour l’identification de moyens de traitement plus efficaces. Cette synthèse présente ce modèle alternatif et décrit ses nombreuses possibilités d’utilisation.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [34 references]  Display  Hide  Download

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-02187029
Contributor : Delphine Leroi <>
Submitted on : Thursday, October 10, 2019 - 3:25:38 PM
Last modification on : Friday, October 11, 2019 - 10:18:19 AM

File

Bismuth.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Identifiers

Collections

Citation

Hanna Bismuth, Laurent Aussel, Benjamin Ezraty. La teigne Galleria mellonella pour les études hôte-pathogène. médecine/sciences, EDP Sciences, 2019, 35 (4), pp.346-351. ⟨10.1051/medsci/2019071⟩. ⟨hal-02187029⟩

Share

Metrics

Record views

72

Files downloads

115