Skip to Main content Skip to Navigation
Preprints, Working Papers, ...

Jean-Rodolphe Wetter, manufacturier d’indiennes à Marseille et Orange au XVIIIe siècle

Résumé : Jean-Rodolphe Wetter, manufacturier d'indiennes à Marseille et Orange au XVIII e siècle Aux côtés du fondateur de la manufacture de Jouy-en-Josas, l'Allemand Christophe-Philippe Oberkampf, Jean-Rodolphe Wetter est une des grandes figures de la fabrication des indiennes dans la France du XVIII e siècle. Né en Suisse à Hérisau (canton d'Appenzell) en 1705, il est le fils de Laurent, négociant textile formé à Saint-Gall puis à Lyon. Jean-Rodolphe Wetter arrive à Marseille à l'âge de 14 ans et travaille dès les années 1720 dans la société de commerce fondée en 1717 par son père avec un compatriote, Jean-Barthélémy Binder. À la tête de la maison Wetter, Binder & C ie à partir de 1734, il élargit l'éventail des marchandises négociées par l'entreprise, notamment avec des produits tinctoriaux et des spiritueux. Le Suisse tente également de s'immiscer dans la pêche du corail, et même de la révolutionner par l'introduction de la plongée en scaphandre. Le procédé s'avérant vite aussi peu efficace que dangereux pour les hommes qui la pratiquent, l'opération est un échec. L'initiative témoigne néanmoins de l'intérêt de Jean-Rodolphe Wetter pour les techniques innovantes et de sa volonté de prendre des risques pour se positionner sur les créneaux commerciaux les plus profitables, même s'il s'agit de se livrer à des activités pour lesquelles il n'a pas été formé. C'est dans cet état d'esprit qu'il se décide à devenir manufacturier d'indiennes à Marseille au milieu des années 1740. Le lieu peut paraître idoine. Depuis 1703, grâce à la franchise de son port, la cité phocéenne a en effet été dispensée de la prohibition de fabrication et du commerce des indiennes, mesure établie en 1686 par le pouvoir royal afin de protéger les industries textiles traditionnelles du royaume (laine, lin, toiles métisses, etc.). À ce titre, elle reste la seule ville française à produire des cotonnades imprimées jusqu'en 1759, date de la levée des interdictions. Jean-Rodolphe Wetter doit néanmoins se faire une place localement, car la ville compte déjà une douzaine d'ateliers au début des années 1740, tous spécialisés dans la fabrication d'indiennes bon marché et principalement destinées aux marchés populaires d'Italie, d'Espagne et des Antilles. Jean-Rodolphe Wetter a mûri sa stratégie, est ambitieux et vise d'autres débouchés. Il n'entend pas produire ces tissus communs, mais des pièces avec des dessins et des colorations de qualité supérieure, à l'imitation des Anglais, qui dominent alors l'industrie des indiennes au niveau international. Tout reste néanmoins à faire pour le Suisse : monter la manufacture, opérer le transfert des savoir-faire d'outre-Manche, former les ouvriers locaux, acheter les matières premières et se doter de réseaux d'acheteurs. Le risque est grand et l'amène à demander une protection et des avantages au pouvoir royal. En octobre 1744, un privilège exclusif de fabrication et le titre de manufacture royale sont ainsi sollicités. Consultée pour le traitement du dossier, la Chambre de commerce de Marseille tente de lui mettre des bâtons dans les roues, déclarant que le Suisse devrait se contenter des avantages offerts à ceux de sa nation, déjà placés « audessus des vrais et marseillais Français ». La manoeuvre relevant d'une xénophobie revendiquée n'aboutit pas et le contrôleur général des Finances Philibert Orry émet un rapport favorable devant le conseil du roi. Les demandes sont accordées. Il est
Document type :
Preprints, Working Papers, ...
Complete list of metadata

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-03158691
Contributor : Olivier Raveux <>
Submitted on : Thursday, March 4, 2021 - 9:43:22 AM
Last modification on : Monday, March 29, 2021 - 2:14:03 PM
Long-term archiving on: : Saturday, June 5, 2021 - 6:24:30 PM

File

Notice Jean Rodolphe Wetter.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03158691, version 1

Collections

Citation

Olivier Raveux. Jean-Rodolphe Wetter, manufacturier d’indiennes à Marseille et Orange au XVIIIe siècle. 2021. ⟨hal-03158691⟩

Share

Metrics

Record views

87

Files downloads

50