Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

L’intelligence au pouvoir. Les Cléopâtre d’Elisabetta Sirani, un contre-modèle aux représentations de Guido Reni

Résumé : Représentée en courtisane lascive présidant un somptueux banquet ou en victime éplorée subissant son geste plutôt qu’assumant délibérément de se donner la mort, Cléopâtre a presque toujours fait l’objet, au cours du XVIIe siècle, d’une narration sensuelle exacerbée par le prisme d’un regard masculin et répondant au désir voyeuriste du commanditaire. Allant à l’encontre des héroïnes sérielles de Guido Reni, victimisées et sexualisées dans l’abandon de leurs derniers instants, Elisabetta Sirani nous livre une image peu conventionnelle et très incisive de la dernière reine d’Égypte, qui incarne l’exemple même de la mulier virilis, de la femme forte maîtresse d’elle-même et de son destin. En choisissant de représenter Cléopâtre en souveraine intelligente, rusée et habile, la jeune peintre bolonaise va à contre-courant de l’historiographie classique et de la tradition iconographique de son époque. Ce choix témoigne, en dernier ressort, de son ambition non seulement de représenter l’Histoire mais de la réinterpréter.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-03519798
Contributor : ilaria splendorini Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, January 10, 2022 - 4:28:18 PM
Last modification on : Tuesday, January 11, 2022 - 3:45:17 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Ilaria Splendorini. L’intelligence au pouvoir. Les Cléopâtre d’Elisabetta Sirani, un contre-modèle aux représentations de Guido Reni. Cahiers d'Etudes Romanes, 2021, 42, pp.99-117. ⟨10.4000/etudesromanes.11903⟩. ⟨hal-03519798⟩

Share

Metrics

Record views

21