The Stretch-shortening cycle as a model to study compensatory mechanisms of muscle-tendon deficits

Résumé : Spécialité : Sciences du mouvement Humain LE CYCLE ETIREMENT-DETENTE : un modèle d'étude des mécanismes de compensation en cas d'altération du système musculo-tendineux Mémoire de recherche présenté par Caroline Nicol Soutenue le 30 janvier 2009. Dans les formes habituelles de la locomotion, les muscles extenseurs des membres inférieurs sont engagés au cours de chaque appui au sol dans un enchaînement de phases de freinage (excentrique) et de poussée (concentrique). Cette combinaison, appelée Cycle Etirement-Détente, est connue pour accroître l’efficacité de la phase finale concentrique, notamment par la restitution de l’énergie élastique préalablement accumulée lors de l’étirement actif du complexe musculo-tendineux. Nos travaux ont contribué à démontrer que l’intervention de la composante de courte latence du réflexe d’étirement musculaire permettait d’accroître la force et la raideur du muscle. L’utilisation récente de l’échographie à haute fréquence révèle l’existence d’un étirement des faisceaux musculaires des muscles mono- et biarticulaires en début de phase de freinage. Cela renforce l’hypothèse d’une contribution non négligeable du réflexe d’étirement à l’efficacité du CED. Lorsqu’ils sont épuisants ou inhabituels, les exercices de type CED peuvent engendrer des micro-lésions musculaires dont la lente résorption comprend un phénomène inflammatoire ou de remodelage associé à des douleurs musculaires retardées. La période de récupération est généralement de type biphasique, montrant des baisses fonctionnelles immédiates, suivies d’une récupération partielle ou totale à 2h qui précède de nouvelles baisses pouvant perdurer plusieurs jours. L’évolution parallèle des paramètres nerveux et mécaniques souligne l’influence des baisses d’activation sur les pertes de force enregistrées. L’étude des performances maximales et sous-maximales de type CED montre la flexibilité des ajustements neuromusculaires. La présence de facilitation ou d’inhibition de l’activation centrale et/ou réflexes suggère une intégration sensorimotrice des informations relatives à l’état du muscle (avec ou sans inflammation) et des contraintes de la tâche (maximale vs. sousmaximale). L’inhibition spécifique du muscle « lésé » lors de son étirement actif pendant la phase de freinage pourrait ainsi refléter l’intervention d’un mécanisme protecteur. En accord avec de récentes études des mécanismes centraux de la fatigue, ces résultats tendent à conforter l’hypothèse d’une inhibition motoneuronale réflexe via un circuit activé par les afférences de type III et IV. Nos travaux soulignent également la persistance d’une mauvaise estimation et/ou compensation des déficits fonctionnels (altération des sens de la position et du mouvement) ainsi qu’une absence de compensation contralatérale d’une fatigue musculaire ipsilatérale. Les conséquences de tels déficits perceptivo-moteurs pourraient s’avérer critiques lorsque la douleur disparaît précocement par rapport au retour à l’intégrité structurale et fonctionnelle. Nos perspectives de recherche visent à approfondir les mécanismes sous-jacents des inhibitions centrales et réflexes qui caractérisent la phase retardée de la récupération des exercices de types CED. Les protocoles de recherche en cours examinent les stratégies neuromusculaires adoptées dans une tâche plus extrême d’impact supramaximal. Les prochains protocoles devront s’enrichir des techniques actuelles d’investigation de la fatigue centrale.
Type de document :
HDR
Biomechanics [physics.med-ph]. Université de la Méditerranée - Aix-Marseille II, 2009
Liste complète des métadonnées

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/tel-01644913
Contributeur : Caroline Nicol <>
Soumis le : vendredi 24 novembre 2017 - 11:26:53
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 01:51:59
Document(s) archivé(s) le : dimanche 25 février 2018 - 12:12:05

Fichier

HDR C NICOL 30 01 2009.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01644913, version 1

Collections

Citation

Caroline Nicol. The Stretch-shortening cycle as a model to study compensatory mechanisms of muscle-tendon deficits. Biomechanics [physics.med-ph]. Université de la Méditerranée - Aix-Marseille II, 2009. 〈tel-01644913〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

72

Téléchargements de fichiers

105